UNE PETITE CITÉ DE CARACTÈRE

L'association les Petites Cités de Caractère de Bretagne a été créée il y'a près de 40 ans à l'initiative de quelques maires, dont celui de Rochefort-en- Terre. L’âge de la maturité pour une structure dont les missions restent plus que jamais nécessaires : promouvoir, protéger et valoriser le patrimoine.

L’ASSOCIATION

 

PETITE CITE DE CARACTERECréée en 1977, l’association regroupe 22 communes autour de valeurs fortes que sont la sauvegarde et la valorisation du patrimoine. Née en Bretagne, le concept s’étend au territoire national et compte aujourd’hui une centaine de communes, rurales par leur situation, mais urbaines par leur histoire et leur patrimoine.

 

 

 

Les Petites Cités de Caractère® homologuées

Bazouges-la-Pérouse, Bécherel, Châteaugiron, Châtelaudren, Combourg, Guémené-sur-Scorff, Guerlesquin, Josselin, Jugon-Les-Lacs, La Roche-Bernard, La Roche-Derrien, Léhon, Locronan, Malestroit, Moncontour-de-Bretagne, Pont-Croix, Pontrieux, Quintin, Rochefort-en-Terre, Roscoff, Tréguier.

 Son fonctionnement

L’association apporte à ses communes membres deux types de soutien :

  • un soutien technique lors de déplacements sur le terrain par exemple.
  • un soutien administratif pour la constitution des dossiers de demandes de subventions allouées par le conseil régional

Le soutien régional aux investissements

Chaque commune doit définir des priorités dans sa politique de conservation et de valorisation du patrimoine qu’elle souhaite voir mener sur son territoire. Un plan d’aménagement patrimonial (PAP), d’une durée de trois ans, est contractualisé. Il a pour objet de définir les travaux se situant dans le périmètre de la zone de protection du patrimoine  architectural, urbain et paysager pouvant bénéficier de subventions.  Celui de la commune promeut trois  types de travaux :

  • rénovation de façade place du puits

    rénovation de façade place du puits

    la poursuite des aménagements urbains

  • la réfection des murs de clôture et de soutènement
  • la restauration des édifices publics et privés dans le périmètre de la zone de protection

 

 

 

 

 

LES AIDES DE LA RÉGION

  • pour les communes : taux de 20 % des travaux hors taxes avec un plafond de 50 000 euros
  • pour les particuliers : taux de 15 % des travaux, avec un minimum de 5000 euros et un plafond de 20 000 euros.

LES AIDES DU DÉPARTEMENT

subventions du conseil départemental

les aides du département

Le conseil départemental intervient aussi dans le financement de travaux sur des édifices publics ou privés. Selon que ceux-ci sont protégés ou non au titre des monuments historiques, les conditions et le montant de l’aide sont différentes. Le plancher de travaux est de 10 000 euros, les plafonds de 100 000 pour les personnes privées, 500 000 euros pour les édifices publics. Des aides pour les études peuvent être également apportées.

 

 

 

 

LA PARTICIPATION COMMUNALE

La municipalité apporte également une aide aux particuliers. Le taux de subvention est de 20% du montant des travaux,  plafonnés à 10 000 euros.

Conditions

La demande doit être effectuée avant tout commencement des travaux
Un accord des Bâtiments de France est prérequis
Les subventions ne sont versées qu’après la réalisation des travaux

LE DÉPÔT DES DEMANDES

Le dossier est à demander et à déposer à la mairie

la procédure  procèdure de demande de subventions                                                     le dossierdossier de demande de subventions régionales

 

 

RESTER DANS LE RÉSEAU

La charte des petites cités de caractère

la charte

Intégrer et rester dans le réseau des Petites Cités de Caractère de Bretagne se mérite. L’homologation des communes n’est valable que 5 ans. Une commission de contrôle mesure régulièrement les efforts faits par chaque commune pour répondre aux objectifs de la charte  signée entre les deux parties.

 

 

 Le site de l’association

1-PCCBnoir[1]

Localisation