LES LAVOIRS

Ils se découvrent au regard du promeneur après quelques recherches, et font partie intégrante du patrimoine de la cité. Il est facile d'imaginer la vie qui s'y déroulait : un univers féminin ou l'homme de la maison n'avait pas sa place ( mais il ne devait pas s'en plaindre).

LES LAVOIRS

LAVOIR 2Leur découverte se mérite car il faut que le visiteur quitte le haut du bourg,  par chemins et venelles.  Ils invitent à la réflexion et nous projettent dans un passé pas si lointain, ou les éléments de confort actuels n’existaient pas. Leur conception et  leur architecture à chaque fois différentes sont la preuve que l’utilitaire peut être beau. Mais il ne faudrait pas les limiter à cette seule fonction. Lieu d’échanges, de rencontres et de discussions, le lavoir était l’endroit ou tout se disait et  se savait .

 

 

LES LOCALISER

Deux lavoirs existent encore sur la commune. Ils se situent à deux extrémités opposées de la ville : l’un en bas du vieux bourg, lorsque l’on prend le GR 38,  circuit de grande randonnée, vers la commune de Malansac, l’autre du XVIe siècle, après la porte de la rue de l’étang (rue de l’église).