LE LABEL ZÉRO PHYTOSANITAIRE

Le zéro phyto est une politique d'entretien des espaces publics sans utilisation de produits chimiques. La commune l'a mise en pratique dès 2010, comme des centaines d'autres en Bretagne.

SES MOTIVATIONS

plaquette_zero_pesticide-2-9aa6dLes herbicides, fongicides et autres pesticides  sont entrés dans le langage commun. Pratiques, efficaces, radicaux, ils sont devenus d’un usage courant, habituel, que ce soit pour une utilisation professionnelle ou personnelle. Une mauvaise herbe apparait, un petit coup d’herbicide et le tour est joué, l’allée du garage propre, les rues des villes nettes. Çà, c’était avant : avant que les effets collatéraux de ces tueurs de végétaux, champignons et autres espèces animales soient réellement mesurés. La prise de conscience a été lente, tiraillée entre des intérêts économiques et écologiques divergents. Aujourd’hui, celle-ci est réelle. Plusieurs milliers de collectivités adoptent désormais une politique éco-responsable,  dans l’entretien des espaces verts et des espaces publics.

 

SES EFFETS

RUELLE DU FOUR A BANLes effets de l’arrêt d’un traitement aux herbicides est immédiat : pissenlits, laiterons, chiendent, s’en donnent à cœur joie, retrouvant vigueur et santé. Les techniques alternatives de désherbage existent. Elles restent toutefois très manuelles, chronophages, et moins efficaces que la chimie moderne. Le prix à ‘ payer’ pour cette gestion écologique des espaces publics est donc de devoir accepter de voir fleurir les ruelles et venelles du village d’herbes dites ‘mauvaises’. Mais là ou le regard peut être blessé par ce qui parait être un défaut d’entretien, un œil averti y verra une gestion raisonnée des espaces communs. L’arrêt de l’utilisation des produits en ‘cide’ ne signifie pas que l’entretien des rues et des terrains communaux est mise au second plan. Il induit une autre manière de travailler pour les employés communaux et une autre manière de voir la ville pour ses habitants et ses visiteurs.